« Sans enfant, j’ai dû me battre pour pouvoir me faire stériliser »

À 26 ans, après 4 années de combats, 9 gynécologues rencontrés, l’un d’entre eux m’a enfin laissé exercer mon droit fondamental à disposer de mon corps, comme je l’entends. Je suis aujourd’hui, volontairement, stérile.

A lire ici !


About this entry