Sereb, stérilisé : « Avoir un enfant, c’est rajouter un impactant en plus »

L’air (pollué) du temps aidant, l’idée de réduire son impact en ne se reproduisant pas commence à faire un petit peu son chemin. J’avoue que même si pour rien au monde je ne me serais reproduite, j’y suis forcément sensible également. Bien sûr j’ai choisi il y a dix ans la stérilisation pour d’autres raisons, mais celle-ci me semble particulièrement pertinente même si dans ma vie de tous les jours il est davantage question de viser la réduction des déchets ou le recyclage (sujets un peu moins tabous en société évidemment)…

 


About this entry