“C’est de l’idéalisme”

… Et pourquoi pas ?

https://lirecrire.hypotheses.org/440

Dire que des « trucs comme ça s’en vont quand on devient plus mûr » (et on l’entend encore beaucoup aujourd’hui, que ce soit pour ce choix là comme pour d’autres) me semble toujours étrange : faut-il renoncer à ses envies, à un destin qui nous plaît et somme toute à ses rêves véritables pour adopter un mode de vie plus raisonnable car plus… normatif, en somme ?

Comment ces médecins considéraient-ils donc justement Simone de Beauvoir et bien d’autres femmes qui avaient déjà fait le choix de longue date de ne pas avoir eu d’enfant-s ?


About this entry