Et au Québec ?

Apparemment, c’est pas triste non plus (inutile donc de partir trop loin de la France si vous souhaitez mettre fin à votre hyper-pouvoir fécondant). Alors qu’on a stérilisé des femmes autochtones sans leur demander leur avis ou qu’on est un poil moins pénible dès lors qu’il s’agit d’un homme… pour ce qui est des femmes blanches, jeunes et sans enfant-s, c’est encore une autre paire de manches.

Un article à lire ici, et un dossier davantage orienté Chilfree avec néanmoins quelques témoignages sur la stérilisation et ses célèbres barrières.

Pour davantage d’articles et de données, n’oubliez pas mon Pearltrees !


About this entry