« Contraception définitive : un petit pas pour la femme »

Bonjour,

Mon heureux événement a bientôt trois ans mais je continue toutefois à m’intéresser à la problématique parce qu’il n’y a pas de raison que pour moi tout s’arrête parce que j’ai les trompes bouchées et la quasi certitude d’être tranquille à vie… puisque d’autres ne le sont pas. Outrée de constater que nombre de femmes désireuses de se faire stériliser sont revenues de leur rendez-vous avec une proposition de mise en place de DIU (stérilet), je préfère, en attendant d’en parler plus sérieusement, vous laisser avec cet article qui retrace à nouveau les difficultés d’accès aux contraceptions permanentes.

Bonne lecture !

Publicités

About this entry