Neutralité relative

Régulièrement, je tombe sur des contenus qui parviennent à me titiller un peu voire à m’exaspérer franchement.

Il est possible que vu de loin vous pensiez que tout cela n’est que détails, mais moi, ces petites phrases, elles me font mal. Mal parce qu’elles me renvoient à une condition d’écervelée ou d’éternelle mineure qui serait comme prête à faire une grosse bêtise, mal parce que les gens ne semblent globalement pas avoir encore saisi que les femmes pouvaient très bien s’épanouir et vivre heureuses sans enfant (ce qui pour moi est énorme), mal parce que cela me rappelle à des mauvais souvenirs, souvenirs de rejet, et pire peut-être encore, souvenirs d’invisibilité… Bref, parfois, admettre que nous sommes des parias ne me semble pas si exagéré que ça.
Prenons donc quelques extraits d’un article médical en ligne :


« La stérilisation définitive est une méthode contraceptive qui peut être proposée à certaines femmes qui doivent néanmoins être informées de l’irréversibilité du procédé« .

> Bon, là je me dis qu’on nous prend un peu pour des connes : déjà, le mot stérilisation, il veut bien dire ce qu’il veut dire. De plus, on note l’ajout du terme « définitif » (visible sur divers sites et espaces médicaux), alors bon, je crois que là, on a compris, hein (d’autant plus qu’on ne nous parle JAMAIS de cette méthode là, absolument JAMAIS, et qu’il faut par conséquent s’être renseignées par soi-même et avoir effectué les démarches nécessaires pour en arriver au premier rendez-vous avec le ou la dit-e spécialiste… Bref, en général on sait ce qu’on veut, on sait pour quoi on vient (généralement parce que c’est irréversible, justement ;o)).

« Cette méthode doit être envisagée chez les femmes jeunes ou chez celles n’ayant pas eut d’enfant en prenant beaucoup de précautions et en expliquant bien à la femme qui envisage cette solution l’irréversibilité définitive de la méthode ».

> Onnousprendunpeupourdesconnes le retour : vous êtes jeune, vous n’avez pas encore fait votre devoir ? Alors on va vous expliquer en long et en large que la méthode est irréversible ! Ir-ré-ver-sible ! Ça veut dire plus de bébés ! Jamais jamais jamais ! Capito ? Allez, répète encore après moi…

« La stérilisation définitive est contrindiquée chez les mineurs ».

> Contrindiquée pourquoi ? L’art de rester dans le trouble…
A leur place, j’aurais dit « pas légale », par exemple. Et vous, vous comprenez ça comment ?

« La stérilisation est plutôt recommandée pour les couples qui ont déjà des enfants ou à partir d’un certain âge ».

> Le pavillon, le chien et la balançoire itou ?

« Cette méthode non chirurgicale a été reconnue en octobre 2007 par la Haute Autorité de Santé comme méthode de stérilisation permanente pouvant être proposée à toute femme n’ayant plus de désir de maternité et pouvant être proposée chez la femme autour ou après 40 ans comme technique de stérilisation en première intention ».

> N’ayant plus ou PAS de désir de maternité. Merci.

Source : commentcamarche.net (Y a déjà eu de sacrés moments sur ce site ! Je vous les conterai à l’occasion).

Et pour celles et ceux qui n’auraient pas encore eu l’occasion d’admirer le visuel de la page d’accueil d’Essure France ainsi que son slogan, je vous laisse constater par vous-mêmes où on en est…

Publicités

About this entry