« Traquer la moindre faille »

– Alors comme ça vous voulez vous faire stériliser ?

– Oui.

– Vous êtes vraiment sûre de ça ? C’est une méthode irréversible, vous savez ?

– C’est justement ça qui me séduit, et si j’avais pu prendre conscience de son existence avant, cela m’aurait évité bien des déboires (et autres pertes de fric pour payer ma pilule)…

– Hmmm… Mais vous savez, vous êtes encore jeune, et en général on propose d’autres méthodes aux femmes qui ne veulent pas d’enfant…

– Certes, mais au choix, je préfère celle-ci, elle me semble la plus logique puisque je n’en voudrai jamais.

– Mais alors vous n’aimez pas les bébés ?

– Ce n’est pas la question, non, j…

– Vous voyez bien ! Bon, moi je dis ça, je ne dis rien, mais de nombreuses femmes ont voulu se faire stériliser et l’ont regretté après. Vous vivez en couple ?

– Non, et je souhaite vivre seule.

– Ah, mais ça, on n’est jamais sûre de rien pour ce genre de chose ! Parfois on couve une déception, et…

– Je ne suis pas déçue de qui que ce soit, mais j’aime ma solitude et jamais je ne me suis imaginée vivr…

– Et si jamais vous rencontrez un homme qui en veut ?

– Eh bien il en fera de son côté.

– Ah, vous êtes une marrante, vous !

– (Non, pas vraiment, surtout pas en ce moment, je suis même plutôt mal à l’aise) Je suis sérieuse, vous savez.

– Vous savez qu’on propose aussi des thérapies aux couples ? Parfois, ça aide pour débloquer une situation. Enfin, visiblement ce n’est pas votre cas. Mais sachez qu’on peut vous conseiller de rencontrer un psy avant l’intervention.

– Mouais (regard ironique)…

– Ce qui est certain, c’est que vous devrez témoigner de votre accord par écrit.

– Une sorte de lettre de motivation en quelque sorte ?

– Oui. Au fait, vous travaillez ?

– Non, pas actuellement.

– Ah, c’est peut-être à cause de ce souci là que vous refoulez votre envie, alors. Mais vous savez, ça peut se débloquer aussi cette situation, et puis il y a des aides…

– Mais mon (non)statut actuel n’a rien à voir avec ça, je suis sûre de ne pas vouloir d’enfant, ça fait des années que j’y songe.

– Oh, mais ça… J’ai connu des femmes qui parlaient comme vous le faites, et qui maintenant feraient n’importe quoi pour pouvoir avoir un enfant.

– Peut-être, mais je ne suis pas ces femmes… Bon, écoutez, je ne sais pas comment vous prouver ma détermination mais sachez que s’il existait un pacte ou quoi que ce soit de juridiquement valable à compléter, je m’y attellerais sur le champ.

– Bon, eh bien comme vous êtes apparemment dévidée, je vais vous donner l’adresse d’un chirurgien : je ne dis pas qu’il acceptera car vous êtes un cas bien particulier, mais comme cela, vous pourrez l’appeler demain !

– Euh… demain je n’aurai pas le temps… enfin…

– Ah, vous voyez, vous hésitez déjà !

– Non ! Je voulais dire que comme j’ai d’autres problèmes de santé, je dois régler ça aussi et aller à mon rendez-v…

– Prenez garde aux incompatibilités !

– Oh, je pense que ça ne risque rien, ça n’a rien à voir. Et puis comme je vais encore me farcir quatre mois de « délai de réflexion », autant le contacter le plus vite possible, vous avez raison.

– Sinon, vous avez pensé au stérilet ?

Affaire à suivre… ;o)

Publicités

About this entry